plaisir d’essence

plaisir d’essence

En quête de stimulus, et de douceur florale

Hibiscus et lotus, Je cueillerai vos pétales,

Pour adoucir mes verbes, apaiser mon mentale

J’irais pied nu dans l’herbe, caresser le fractale

Je veux qu’il fasse très chaud, étouffé dans tes seins

Ma peau contre ta peau, Mon corps contre le tiens

Il faut que je respire, reconnaitre ton odeur

Je veux que l’on transpire, que ça sente la sueur

 

Je chie sur la morale, je ne me laisserai pas faire

J’ me promènerai à poil, J’ me baignerai en hiver

Je veux plus porter de vêtement, laisser mes petites affaires

Aller aux grès du vent vents, sentir ma verge à l’air

 

Dans la quête infernale, pour me sentir vivant

Perdu dans les dédales, Je courrai dans les champs

A travers les orties, qui me fouettent jusqu’au sang

Sentir que je suis en vie, à m’en bruler le gland

 

J’boirai de la vodka russe, jusqu’au malaise vagal

J’userai des cactus, pour mon plaisir annal

Je veux qu’çà fasse pervers, Jusqu’à c’ que ça fasse mal,

Aller casser du verre, Déchirer du métal,

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :