Un chemin, une pause

Un chemin, une pause

Tu sais ma muse, depuis que je suis né, j’ai l’impression de marcher sur un immense sentier, au milieu de la foule. Je ne sais pas vraiment où je vais. J’ai l’impression que les gens non plus ne savent pas ou ils vont. La plupart des gens me croisent, m’ignorent, et moi-même je les ignore. Parfois il y a des gens qui se mettent à marcher à mes cotés. Ils se rapprochent, s’éloignent, et parfois, ils s’éloignent si loin que je ne je ne les revois plus jamais. Il m’est arrivé de rencontrer des gens, avec qui j’avais envie de faire une pause et de partager mon pain. Alors on s’arrête sur le coté de la route, et on casse la croute, en regardant les gens marcher.

Lire plus