La tempête magnétique

La tempête magnétique

Les petits paquets d’ondes de pensées qui grossissent et rapetissent aux grès des flux d’énergies.

Ces messages confus qui viennent à mon esprit se poser quelques parts dans mon cerveau et volent aux grès des vents,

Naissent et font jaillir de nouvelles idées encore et encore. Un flot de pensée incessantes que je peine parfois à faire taire.

Suis je le seul à subir cela ?

Une tempête magnétique encore se lèverait elle de nouveau ?

Je me laisserais porter par les eaux, je ne lutterai pas contre le courant, je me sens trop fatigué pour nager.

Je fais confiance a l’univers au fluide qui coule que je laisserais traverser chacun de mes os.

Ils me traversent de part en part, avec souffrance, mais sans douleur. ils représentent tout et ne représente rien.

Je m’en remets à l’univers, je m’en remet a ces courants.

Il me manipule comme des fils qui me maintiennent comme un pantin, tantôt souple et tantôt rigide et qui évite que je sois totalement désarticulé.

Lutter contre ces fils ne ferait que m’épuiser.

Je me laisserai porté par eux, je laisserais ces fluides faire de moi leur marionnette.

Je m’en remets aux forces de l’univers, j’accepte la perte de contrôle car j’ai confiance.

Cela ne m’empêche pas de rester observateur, et de sourire parfois face à temps de complexité et de beauté.

Je m’affranchis de ce qui m’encombre et des faux problèmes.

Je ne réagis qu’au stimuli réel, c’est-à-dire ceux de mon environnement direct :

Un simple sourire devient alors une caresse infini de l’âme,un carrée de chocolat devient la cigarette d’un condamnée.

Ce que voit mes yeux, ce qu’entendent mes oreilles, ce que perçoivent mes sens.

Eux seuls ont du sens, et doivent me porter, ici et maintenant.

Le reste n’est qu’un maelstrom de pensées sans réalité physique et concrète,

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :